Author Archives: CeCler

  • 0

Sortie au Musée Lecoq

Un groupe de dix personnes (dont deux enfants), bénéficiaires de Pietra et leurs accompagnants, ont découvert les collections du Museum d’Histoire Naturelle Henri Lecoq, au cours d’une visite guidée.

Les participants ont pu admirer les riches collections en zoologie, botanique, géologie, et sciences naturelles de ce musée.

Les enfants ont été fascinés (parfois effrayés) par les animaux naturalisés, présentés dans leur environnement naturel, dont ils ont appris les noms en français, s’ils ne les connaissaient pas déjà.

Le groupe s’est également intéressé, entre de nombreuses expositions, aux superbes pierres d’améthyste exposées dans les vitrines du musée, ou encore à la machine à calculer, ancêtre de l’ordinateur, inventée par Blaise Pascal alors qu’il avait 19 ans.

Il ne reste plus qu’à retourner au musée Lecoq pour expérimenter « pour de vrai » la réplique de la fameuse machine à calculer !

Merci au personnel du Musée Lecoq pour son accueil et les explications données tout au long de la visite !


  • 0

« A bicy-train »

En cette période estivale, les enfants d’Artémis ont pu découvrir une nouvelle activité :  la pratique du vélorail.

Sur les anciennes voies ferrées des Combrailles, tel le Tour de France, nous voilà lancé ! Nous cheminons sur quelques kilomètres (allers-retours), nous permettant ainsi de profiter du paysage auvergnat, et ce, d’une toute autre manière.

Après l’effort, il y a toujours le réconfort ! Présents sur le territoire des Combrailles, nous ne pouvions échapper à une petite baignade sur la belle plage de Confolant. Et comme nous sommes gourmands à Artémis, les mûres n’ont évidemment pas échappées à nos estomacs !


  • 0

Les mains dans la terre et la tête en l’air !!!

On peut tout faire quand qu’on se met ensemble !

On prend un grillage, on le peint, on collecte des boites de conserve, des pots de yaourt, on fait des pousses de plantes, on pense et agit éco-responsable, on est imaginatif et créatif !

C’est le moment de jardiner au CADA. On propose l’activité à quatre braves femmes qui acceptent avec plaisir, qui font des trous dans les boites avec le talent d’un bricoleur affirmé, qui rigolent, qui cherchent des solutions, qui touchent la terre avec aisance, qui font pousser la vie !

A refaire !


  • 0

Résidents du CPH et bénéficiaires de Pietra à Randan

La journée a commencé par un pique-nique sous les arbres, au cours duquel les participants ont fait connaissance et sympathisé, tout en savourant les sandwichs et la tarte aux pommes de la boulangerie située en face du château.

Puis Anne, la guide du lieu et ex-bénévole du CPH, a fait découvrir aux personnes présentes le Domaine Royal dans son contexte historique, en l’illustrant d’images d’époque : portraits des différents propriétaires, photos du château à différentes étapes… Les bénévoles ont traduit en persan, ukrainien et anglais certaines explications qui permettait aux participants de mieux comprendre l’histoire de ce Domaine.

Une partie de Mölkky et un échange de coordonnées entre résidents du CPH et bénéficiaires de Pietra a terminé la journée de belle façon.

Un grand merci à Anne et toute l’équipe du Domaine Royal de Randan pour leur bonne humeur et la visite guidée.


  • 0

Les bénéficiaires de Pietra se mettent au vert

Un groupe de bénéficiaires de Pietra et trois accompagnateurs se sont mis au vert pour l’atelier de conversation de français du mercredi.

C’est dans le petit jardin du Musée Lecoq que les participants ont pu échanger, en français, en turc, en afghan, en albanais et en tchétchène le nom des herbes aromatique.

Une partie de Mölkky (jeu de quilles suédois) a permis à chacun
d’écouter les règles du jeu et de réviser les chiffres en français, de façon ludique.

La cerise sur le gâteau, littéralement, de ces instants de convivialité a été le partage d’un gâteau pour fêter l’anniversaire de l’un des participants !


  • 1

Tous en cuisine !

Le site de Royat a organisé sur deux après -midis des ateliers pâtisseries. Nous avons pu partager ce moment avec les enfants du CADA et de l’HUDA. Nous avons à cœur de favoriser la rencontre et de leur permettre de tisser de nouvelles amitiés

Cette activité éducative leur a permis de découvrir la cuisine française et d’enrichir leur vocabulaire, tout en s’amusant.

Nos petits pâtissiers ont fini par déguster leurs préparations en les partageant avec leur famille et les équipes de Royat. C’était un délice !


  • 0

Sortie resto de la maison relais

Quand d’ordinaire l’été est fêté en musique, à la Maison Relais c’est plutôt en composant une petite tablée.

Le mardi 21 juin les résidents se sont fait plaisir en s’offrant un régal dans un restaurant du quartier.  

Le repas fut copieux et animé, l’idéal pour sortir du quotidien, c’était également l’occasion de s’accorder sur la prochaine adresse à expérimenter.


  • 0

Pamparina

Le 10/07/2022, le DAIP 63 était présent pour la 23ème édition du festival la Pamparina à Thiers, un événement incontournable de la ville.

Petits et grands ont pu profiter des divers concerts proposés, et découvrir les ruelles animées pour l’occasion. Les enfants se sont faufilés à travers la foule pour profiter du spectacle et être au-devant de la scène, d’autres se sont arrêtés pour prendre une collation tout en profitant de ce spectacle musical.

Les familles ont adoré et seront au rendez-vous les années suivantes.


  • 0

Trois bénévoles de PIETRA témoignent

Que serait CeCler sans ses bénévoles, précieux auxiliaires de tous les services de l’Association ?

Voici le portrait et le témoignage de trois d’entre eux, qui donnent de leur temps et leur bonne humeur aux bénéficiaires de PIETRA : Marie-Line, Olena et Sandrine sont des fidèles des ateliers de conversation de français.

Marie-Line :

J’ai rejoint PIETRA en septembre 2021. Pouvant me dégager un peu de temps, j’ai eu envie de m’investir pour soutenir une cause. Et comme la maîtrise de la langue est un élément essentiel de l’intégration des réfugiés, les ateliers de conversation m’ont paru être une bonne idée.

Ces ateliers durent une heure et demie, et se déroulent avec plusieurs bénévoles et 2 à 4 réfugiés par bénévole. Ils se passent autour d’une table, lors de promenades ou lors de visites (comme au musée Bargoin, par exemple). Nous parlons de choses simples, cuisine, famille, de choses de tous les jours…

Beaucoup de réfugiés parlent très peu français et ont du mal à comprendre. Ils sont souvent très isolés, les ateliers leur permettent également de rencontrer et d’échanger avec d’autres personnes.

Ils viennent de différents pays : Mali, Soudan, Erythrée, Congo, Syrie, Tchétchénie, Afghanistan, Ukraine…

C’est une réelle satisfaction d’apporter un petit quelque chose à ces personnes qui ont eu un parcours difficile. Notre meilleure récompense : leur sourire lorsqu’ils quittent l’atelier, et leur présence la semaine suivante !

Sandrine :

Quand j’ai voulu m’investir avec Pietra, on m’a proposé de devenir bénévole

Tout ce qui est tourné vers l’humain, l’ouverture à l’autre… cela m’intéresse.

J’ai une formation de médiatrice culturelle et des expériences dans le bénévolat avec les Restos du Cœur, donc j’étais plus que partante !

Ce qui me plaît, c’est de découvrir d’autres cultures et de participer à créer du lien. J’ai eu plaisir à fabriquer des petits supports illustrés pour animer les ateliers (imagiers sur les vêtements, ustensiles de cuisine, les couleurs, des petits smileys avec des humeurs, des émotions…).

Une proposition en cours concerne un atelier de poterie par les animatrices du Musée Départemental de la Céramique. Faire découvrir et découvrir, c’est cela ma petite réussite et faire en sorte que ces personnes se sentent moins seules, moins isolées.

Olena :

Je suis ukrainienne, et j’habite en France depuis 2017. Je suis partie seule, en laissant ma famille, mes amis et même presque tous mes vêtements d’été à Odessa. Le matin du 24 février, lorsque la Russie a envahi l’Ukraine, ma vie s’est effondrée. Ma première impulsion était de rentrer chez moi pour être avec mes proches, mais ni eux, ni mon compagnon français n’ont approuvé cette idée. J’ai passé des semaines d’angoisse devant l’ordinateur à attendre des nouvelles. Je me sentais coupable de ne pas être aux côtés des miens. Et finalement, j’ai décidé de soutenir ceux que je pouvais et qui en avaient besoin. Je ne fais pas grand-chose, mais les réfugiés que je rencontre disent que mon activité facilite leur adaptation dans ce pays qui leur est étranger. Étant moi-même étrangère, je comprends à quel point c’est important. Et j’espère que si j’aide des inconnus en difficulté, quelqu’un prendra soin de mes proches au besoin.


  • 0

MERCI aux élèves de Terminale de MASSILLON

Les élèves de Terminale de l’Ensemble Scolaire International MASSILLON ont organisé cette année un championnat de foot « Charity cup » pour soutenir les déplacés d’Ukraine accueillis à Clermont-Ferrand. Lors de cet évènement, ils ont récolté plus de 1 000€ au profit de l’association CeCler qui accompagne les déplacés d’Ukraine. Ce don permettra d’équiper les jeunes d’Ukraine pour la rentrée scolaire. MERCI aux élèves de Terminale de MASSILLON pour ce beau projet solidaire !


  • 0

Un bol d’air frais pour les résidents du CADA

En ce début d’été, les résidents du CADA se sont offert un bol d’air pur, au sommet du Puy de Dôme !

Vendredi 8 Juillet, 30 résidents accompagnés d’une partie de l’équipe, ont pris le train du panoramique des dômes pour gravir (sans se fatiguer 😊) les pentes escarpées.

Après avoir profité de la fraicheur offerte par les 1 465 mètres d’altitude du volcan et d’un pique-nique partagé, il était temps de redescendre !

Les plus courageux sont descendus par le « Chemin des Chèvres », les autres ont repris le train, dans le sens inverse. Grâce à cette installation, tous les résidents intéressés ont pu se joindre à l’aventure : personnes âgées ou bébés, personnes à mobilité réduite ou en fauteuil.

Malgré quelques chutes et égratignures, tous sont rentrés au CADA heureux, l’esprit aéré, mais E.PUI.SES.

Quelle belle journée, ensoleillée et rempli de sourire !

Au-delà du coté ludique et sportif de cette activité, l’objectif était de se découvrir (ou redécouvrir), hors des murs de la structure et de créer de nouveaux liens.

L’équipe espère avoir donné envie aux résidents du CADA de découvrir d’autres espaces naturels du Département et de profiter de l’été, au grand air !


  • 0

Les bénéficiaires de Pietra découvrent la médiathèque Jack-Ralite

Un groupe de onze personnes (dont cinq enfants) et leurs accompagnateurs ont découvert la médiathèque Jack-Ralite à la Croix de Neyrat. Le personnel de ce lieu ouvert à tous a guidé le groupe dans tout le bâtiment pour en expliquer le fonctionnement.

Les enfants ont tout de suite investi les lieux, bien plus vite que leurs parents ! Ils ont trouvé le rayon des mangas et des bandes dessinées, et se sont installés pour feuilleter leurs trouvailles. Des canapés, coussins et fauteuils incitent à la détente, au repos et à la lecture.

Chaque famille a ensuite pu prendre une carte d’adhérent, ce qui leur permet d’emprunter autant d’ouvrages qu’elles le souhaitent pour une durée de quatre semaines, et cela dans toutes les médiathèques de la Métropole. Certains enfants sont repartis avec des sacs presque aussi lourds qu’eux, remplis de livres et de DVD ! Les parents, plus mesurés, reviendront faire le tour des rayons, d’autant qu’ils ont compris qu’ils peuvent utiliser un service Internet à la disposition de tous les adhérents, qui leur permet de lire jusqu’à 6000 titres de la presse mondiale, dans lequel ils trouveront sûrement les journaux qu’ils avaient l’habitude de lire dans leur pays. Un rayon de livres d’apprentissage du Français Langue Etrangère a également attiré l’attention des participants.

Un grand merci au personnel de la médiathèque Jack-Ralite pour leur disponibilité !