Monthly Archives: juin 2021

  • 0

Sortie Joelette !

Les sorties joëlettes reprennent après une longue période d’arrêt et c’est avec un grand plaisir que nos deux employés du CPH de Pessat-Villeneuve, Annie Moins et Margaux sont parties pour une randonnée de 10 kms au manoir de Veygoux (Charbonnières les Varennes) avec 7 de nos résidents volontaires (Sardaragha, Imran, Abdul Munir, Manzour, Abdula, Mahdi, Huhatullah) et Yakoub dans la joëlette.

Nos garçons ont eu un comportement irréprochable, de l’énergie à revendre et de plus ont été vers les autres participants. Cette sortie fut un bel échange.

Notre prochaine sortie est prévue pour le mercredi 21 juillet pour la montée du Puy-De-Dôme par le chemin des muletiers (beau dénivelé en perspective).


  • 1

Zoom sur un bénéficiaire : Aliou

Présentation :

Je m’appelle DIALLO Thierno Aliou, j’ai 18 ans 
Je suis guinéen, ça fait 4 ans, je suis en France. Dans la vie réelle je suis passionné de la vidéo.

Arrivée en France :

Je suis arrivé en France en 2017 à Paris puis à Clermont-Ferrand, arrivé à Clermont-Ferrand j’ai été pris en charge par l’aide social à l’enfance et j’ai été confié à l’association CeCler,

 Je suis arrivé au moment de l’ouverture du centre MNA donc je suis l’un des premiers résidents, j’ai connu plusieurs éducatrices, plusieurs responsables de service.

Très rapidement j’ai commencé les études puisque je voulais étudier, car c’est l’une de mes premiers objectifs en France, étudier puis travailler. J’avais déjà commencé les études dans mon pays, je connaissais l’importance d’étudier, parce qu’étudier pour moi rend pas riche mais rend plus facile à la vie, bref

Scolaire :

 J’ai passé un test de niveau au CIO de Clermont avant d’intégrer la seconde gestion administration a Issoire, J’ai fini mon cycle du lycée à marie laurencin de Riom c’est là où j’ai passé mon bac. 

L’année 2020 :

Pour moi l’année 2020 a été une année de réussite de joie mais aussi de peur
De réussite : car j’ai obtenu mon bac, malgré une situation sanitaire complexe. J’ai passé les 4 derniers mois de ma terminal en distanciel. Je devais travailler seul. Je n’ai jamais baissé les bras et j’ai persévéré pour réussir  et obtenir mon bac. Après l’obtention de mon bac, j’ai commencé la recherche d’un contrat d’apprentissage pour  préparer un BTS en Alternance, j’ai contacté plusieurs entreprise avec l’aide de Melissa qui est bénévole au Rivaly qui m’a donné beaucoup de piste mais trouver une entreprise en ce moment a été très compliqué parce que c’était le moment du premier confinement, avec la  situation de covid les entreprises ne savaient plus  s’il fallait prendre des apprenties ou pas, mais j’ai continué à chercher sans me décourager parce que j’avais mes éducatrices qui donnaient toujours d’espoir de continuer mes recherches

C’est ainsi pendant les vacances d’été, j’ai commencé à intervenir en tant que bénévole dans cette association la VVX

J’ai commencé à faire la vidéo de façon plus professionnelle avec une équipe de professionnels qui me faisait découvrir tous les jours des nouvelles choses

Je voulais plus partir de VVX c’étaient mes meilleures vacances que j’ai passées.

C’est ainsi j’ai posé ma candidature auprés de jean Michel CHOPIN président de l’association VVX pour préparer mon BTS Gestion de la PME, aujourd’hui je fais partie des personnes qui préparent l’évènement VVX.

 j’ai eu mon titre de séjour, J’ai également trouvé un apprentissage pour faire un Bts en tant qu’assistant de gestion  à l’association VVX qui est l’une des plus grande association de France qui organise l’évènement sportif trail

De Joie: parce j’avance vers mes objectifs et l’un des premiers objectifs que je me suis fixé en venant en France c’est avoir un bac français et je suis fier de l’avoir. Aujourd’hui, je pourrai garder ce diplôme un jour le montrer à mes enfants.
J’ai aussi obtenu mon titre de séjour une chance que plusieurs jeunes arrivés en France n’ont pas aujourd’hui , et je passe également mon permis en ce moment
De peur : peur de cette pandémie appeler covid 19 qui tue des millions de personnes sans savoir quand ça va s’arrêter et comment même l’éviter

Ma fierté :

ce dont je suis plus fier aujourd’hui c’est plusieurs choses : d’abord c’est de me voir avancer dans mes projets.

La 2eme chose qui me rend aussi fier c’est d’être resté au Rivaly durant tous mon accompagnement sans jamais avoir des problèmes avec un jeune ni mes éducatrices ‘’zero rapport de la direction sur moi ’’ j’ai toujours considéré mes éducatrices comme mes propres parents.

La 3eme chose c’est de savoir même si je suis plus au rivaly mais je continue à être soutenu, je peux revenir les voir quand je veux surtout quand je suis bloqué au niveau des démarches administratives

La 4eme chose c’est que l’association accepte ma demande d’être bénévole pour dispenser des cours informatiques tous les samedi matin aux jeunes qui ont des difficultés

Conseille pour un jeune :

Je dirai un jeune comme moi dans la vie il faut se battre pour réussir, se fixer des objectifs, avoir le courage, la détermination, ne jamais baisser les bras.

A la fin de ce petit résumé je profite l’occasion de remercier sincèrement tous ceux qui mon soutenu, qui m’ont accompagné pour le début de cette belle réussite.


  • 1

Zoom sur une entreprise : Entreprise Fernandez

L’entreprise FERNANDEZ à Davayat a été crée en 2008, cette petite entreprise familiale emploie 3 salariés en CDI. Les salariés exercent les métiers de plaquiste et peintre. Ils se déplacent sur des chantiers qui peuvent être situés à Clermont-Ferrand comme à Vichy (autour d’un rayon de 40 km). L’équipe intervient en majorité chez des particuliers sur de la construction de maison neuves.

À la suite d’un besoin de recrutement, Mr FERNANDEZ a sollicité Pôle Emploi de Riom.  Ceux-ci se sont mis en lien direct avec le CPH afin de proposer à l’un de nos réfugiés d’effectuer un stage. C’est ainsi que Mr HASSAN AYDID Abdikarim, réfugié somalien de 25 ans, a eu l’opportunité de faire une PMSMP au sein de cette entreprise.

Le stage s’est avéré très positif, et a permis d’engager une suite favorable sur une AFPR (Action de Formation Préalable au Recrutement) pour une durée de 3 mois.

 L’action de formation débouchera sur un contrat d’apprentissage durant 2 ans à partir de septembre 2021 en lien avec le CFA du Bâtiment de Clermont-Ferrand.

 Abdikarim a signé sa promesse d’embauche pour son contrat d’apprentissage, on lui souhaite réussite dans sa formation.


  • 0

Abel, bénévole-apiculteur

Abel est arrivé en France en 2019… depuis il est employé dans deux cafés/ restaurants de Riom, il a passé son permis, s’est créée un réseau d’amis. Durant son temps libre, il est aussi apiculteur amateur. Il a souhaité devenir bénévole pour Cecler.

Pourquoi c’est important pour Abel de devenir bénévole ?

Arrivé en France, Abel a connu la barrière de la langue, la difficulté de se mouvoir et la problématique de l’emploi. En devenant bénévole, il apporte son aide aux résidents, il les accompagne lors des rendez-vous médicaux, dans leurs recherches de travail… et depuis peu il les accompagne sur le projet Elysium pour le suivi des deux ruches !

(Abel est à droite de la photo)


  • 0

Zoom sur un partenaire : La recyclerie Madeline !

Créée il y a presque 6 ans à Riom, l’association Recyclerie Madeline, initialement située avenue du commandant Madeline (d’où son nom), a investi de nouveaux locaux plus spacieux au 66 bis bd Etienne Clémentel.

La Recyclerie Madeline récupère, répare et remet dans le circuit des objets cassés ou inusités en les proposant à la vente à prix réduits dans la boutique. L’association fourmille d’idées et de bénévoles engagés. Chaque objet et chacun trouve sa place.

Dans cette dynamique, un partenariat s’est construit entre CeCler et la recyclerie Madeline. Dans le cadre de l’insertion socioprofessionnelle des personnes vulnérables accueillies par l’association CeCler, une convention est signée, permettant à ces personnes de pouvoir intervenir comme bénévole à raison d’une ou deux ½ journée par semaine.

« Au départ pas très convaincu de l’aide que l’association Recyclerie Madeline pouvait donner aux bénéficiaires de l’association CeCler, force est de constater, jour après jour, de la montée en compétences de chacune de nos stagiaires (pour l’instant nous n‘avons que des femmes).Nos stagiaires semblent s‘épanouir parmi nous. Du coup nous sommes très heureux de constater leurs progrès. » Olivier Clavaud, Président de l’association Recyclerie Madeline.

 Reprendre un rythme, respecter des horaires, un engagement, travailler en équipe, accueillir la clientèle, tenir la boutique (nettoyage et rangement de l’espace de vente, étiquetages, encaissement…), autant de savoirs-être et savoir-faire que chaque bénévole peut développer. Prémices à leur insertion dans l’attente de documents administratives ou de la levée de certains freins, cette étape est importante dans la construction de leur parcours d’insertion professionnelle.

« Depuis que je suis à la recyclerie je me sens mieux, cela m’aide à rencontrer des gens, à sortir de chez moi, à échapper à mon quotidien, à aider les autres. J’apprends beaucoup aussi, la comptabilité sur l’ordinateur, l’accueil des clients, la tenue de la caisse, le rangement du magasin… » Témoignage de I., bénévole depuis mars 2021.

Depuis un an, trois personnes ont profité de cette opportunité et font partie intégrante de l’équipe de bénévoles.

Ch. est bénévole depuis plusieurs mois. Intimidée et hésitante au début, elle a su s’intégrer et proposer ses services, sa bonne humeur et son temps.

Férue de littérature, elle s’occupe particulièrement des livres reçus, de les trier et les mettre en valeur dans l’espace de vente, de conseiller les clients. Isolée, ce bénévolat lui permet de rencontrer des gens, de faire partie d’une communauté, de faire une activité régulière et d’apprendre à aller vers les autres.

Ch. est sortie de CeCler et est maintenant sur Clermont-Ferrand dans son appartement mais continue à être bénévole à la recyclerie Madeline et a adhéré à l’association.

« Au début, repliées sur elles-mêmes, elles ont su s’épanouir petit à petit, participer pleinement, et trouvent dans ce lieu réconfort et convivialité. Prises en compte, sollicitées, elles reprennent confiance, prennent des responsabilités et gagnent en autonomie. Leur implication est aidante à toute l’équipe de la recyclerie. » Témoignage de Sonia, membre du Conseil d’administration.


  • 3

CeCler se pare de Jaune et Bleu !

Dimanche 20 juin, un dimanche agité aux LHSS…la tension monte aux alentours de 17H. Les résidents se parent de Jaune et Bleu, car aujourd’hui c’est jour de finale. Jour de la finale du championnat de France de rugby féminin. L’équipe de l’ASM Romagnat affronte Blagnac. Aux LHSS, et à CeCler en général, nous avons tous les yeux rivés sur la joueuse n°21, Marie Menanteau, infirmière depuis 2 ans aux LHSS.

Dans son travail, chaque jour, Marie soutient et accompagne les résidents, toujours avec attention et sourire. Alors aujourd’hui on lui rend la pareille. C’est à notre tour de lui envoyer force et courage pour ce match exceptionnel dans sa carrière de joueuse. Popcorn, gâteaux et jus de fruits, installés devant l’écran, nous sommes prêts à encourager les jaunes et bleues.

La première mi-temps fût difficile à regarder derrière notre écran : on stresse, on encourage, on pousse derrière l’ASM. Nous sommes tous impressionnés par l’engagement que les deux équipes mettent sur le terrain. Score à la mi-temps 0-0, mais comme les clermontoises on ne lâche rien pour la suite !!!

La mi-temps reprend : « mais Marie elle n’est toujours pas à la télé ? ». Non, certes, mais on l’aperçoit bien exploser de joie en arrière-plan au premier essai de son équipe à la 42ème minute. 10 – 3 pour les auvergnates. Un petit stress envahit la salle de restauration où presque tous les résidents sont rassemblés avec les professionnels, pour encourager l’équipe de Marie. Aux LHSS aussi « ici ici c’est Romagnat !! »

Et puis vient enfin le moment qu’on attendait tous : l’entrée de Marie ! Il faut bien l’avouer, c’est un sentiment étrange de la voir sur un terrain de rugby à la télé. Mais on retrouve bien la Marie qu’on connaît : déterminée, concentrée et observatrice. Et une Marie qui retrouve vite ses réflexes d’infirmière quand une de ses coéquipières est au sol à la 70ème minute : toujours attentionnée notre Marie !

Ces 10 dernières minutes paraissent une éternité, mais on est concentré sur le match, rien ne peut nous perturber…enfin presque ! « Programme momentanément interrompu…veuillez nous excusez pour la gêne occasionnée » Mais non, on ne vous excuse pas. Si même France 4 joue avec nos nerfs, la fin du match va être plus qu’intense !

Retour à la normale, il reste 30 secondes de jeu, l’ASM Romagnat a eu le temps de marquer une pénalité pendant l’interruption. Le score est de 13- 8 pour les Jaunes et Bleues !!!

3, 2, 1…Coup de sifflet final : ELLES SONT CHAMPIONNES DE FRANCE ! La salle de restauration exulte ! On est vraiment fier de l’équipe, avec une tendre pensée pour Marie. Un beau trophée à ajouter à son palmarès. Bravo Marie pour cette rage, ce courage, cette force d’être à la fois une joueuse de rugby de haut-niveau et une infirmière dévouée au sein des LHSS. Il faut rappeler, que pour toutes ces joueuses, le rugby n’est pas leur métier, mais une passion dévorante. Elles vont s’entraîner 5 fois par semaine, font les déplacements les weekends, mettent de l’engagement sur le terrain, et en parallèle toutes travaillent ou sont en étude. Chapeaux mesdames !


  • 1

“Sortir de l’Ombre” à Sainte-Marie

Nos salariés se sont fortement engagés en 2020 pendant la pandémie. Ces derniers ont contribué à la réalisation d’une exposition intitulée « Sortir de l’Ombre », retraçant leur vécu et leur ressenti pendant cette période où l’humain a retrouvé tout son sens.

Pour découvrir ces retours d’expérience, nous vous invitons du 21 juin et au 12 juillet 2021 à l’association hospitalière Sainte-Marie qui  héberge notre exposition dans son hall d’accueil, ouvert à tous. Merci à eux.


  • 0

Journée bonne humeur !

Les résidents de la Maison Relais se sont rendus au lac Chambon pour une journée sous le signe de la bonne humeur.

Pour commencer et se mettre dans le bain les résidents se sont affrontés autour d’une partie de Molkky, le jeu fut serré mais une équipe s’est largement démarquée en ne laissant aucune chance aux autres.

Pour la suite nous avons partagé un bon moment autour d’un pique-nique mérité. La compétition et l’air de Chambon ça donne faim !!!

Enfin la journée s’est terminée avec une balade autour du lac afin de profiter de cette belle nature et des beaux paysages. Un petit dépaysement qui fait du bien !


  • 0

Comme un air d’été !

Samedi, les enfants d’Artémis ont pu profiter de la belle après-midi pour assister à leur premier festival ; le festival d’ici et là, organisé par Mond’Arverne, et qui se déroulait à St Saturnin.

Le groupe a débuté les festivités avec un atelier de musique végétale, proposé par l’association Anis étoilé. Les enfants ont pu, à travers cette activité, apprendre à manier divers ustensiles et aboutir à la réalisation de flûtes de carottes. Une belle symphonie à n’en pas douter !

Puis, sous le regard émerveillé des enfants, nous avons assisté à un spectacle de jonglerie, mélangeant à la fois humour et technique, proposé par le duo « Tout par Terre ».

Après toutes ses émotions, un tour de carrousel, pour le moins original, s’impose ! Délicatement installés sur des animaux en bois, activés par la force d’une balançoire où de dévoués parents se prêtent au jeu, les enfants profitent, avec pour musique de fond, les douces notes au piano du propriétaire.

Un petit temps pour reprendre des forces, profiter des jeux et des livres mis à disposition, et nous voilà déjà à la fin de la journée. Une belle reprise des évènements culturels qui fait chaud au cœur !


  • 0

Inauguration « Sortir de l’Ombre » aux LHSS !

L’arrivée du covid a placé les salariés de CeCler face à un choix déterminant : rester confiné ou être sur le terrain pour répondre aux besoins des plus vulnérables. Grâce au soutien de l’état et de nos partenaires, l’association CeCler a pu faire face à la gestion inédite de la crise sanitaire pendant le 1er confinement par l’ouverture d’un centre destiné à accueillir les sans-abris, atteint de la Covid.

Pour valoriser l’engagement fort de nos salariés en 2020 pendant la pandémie, ces derniers ont contribué à la réalisation d’une exposition intitulée « Sortir de l’Ombre », retraçant leur vécu et leur ressenti pendant cette période où l’humain a retrouvé tout son sens. Cette exposition, présentée en interne et en externe, restera la trace d’un engagement mutuel extraordinaire.

Le service Lits Halte Soins Santé de l’association a été le premier à accueillir notre exposition.

Dominique CHARMEIL, Directrice Générale

  • 0

Inauguration du projet Elysium !

 CeCler a fait un pas de plus dans son engagement sociétal et environnemental en inaugurant son projet Elysium.

Cette parcelle agricole pensée comme un véritable écosystème est entièrement entretenue par les résidents de l’association.

Vous aurez sans doute la chance de découvrir Elysium lors de la #VVX2022, le samedi lors de votre retour sur les chemins que vous avez parcourus !

Félicitations pour l’aboutissement de ce beau projet soutenu par la Société des Eaux de Volvic et le Cepiv (Comité Environnemental pour la Protection de l’Impluvium de Volvic) !

Plus d’informations sur Elysium : https://cecler.fr/…/11/lecologie-comme-vecteur-dinsertion/

#PartenaireVVX #CommunautésolidaireVVX #Unpasdeplusverslanature


  • 0