Chantier CeCler « S’insérer par le bénévolat! »

  • 1

Chantier CeCler « S’insérer par le bénévolat! »

Chantier CeCler « S’insérer par le bénévolat »

Vendredi 29/01/2021, 7 résidents / Jardiniers des Clos ont participé à une action bénévole à l’initiative du CEN (Conservatoire d’Espace Naturels d’Auvergne) avec la participation de l’association ASCOT (Association pour la sauvegarde des Côtes de Clermont-Chanturgue). Cette action s’inscrit dans le cadre des Chantiers CeCler « S’insérer par le Bénévolat ».

Par un temps hivernal et capricieux, la journée a commencé au Jardin des Clos pour se poursuivre sur les hauteurs de Clermont-Ferrand, plus précisément sur les Côtes de Clermont.

L’objectif était d’une part de mener une action de valorisation du patrimoine historique des Côtes de Clermont, en dégageant de sa végétation un muret de pierres sèches datant du moyen-âge. D’autre part, il s’agissait de prélever des petits arbres et des arbustes, destinés à être réimplantés sur une autre zone naturelle gérée par le CEN. En effet, depuis la fin de son exploitation par l’homme au début de la révolution industrielle, la nature a repris ses droits et le site des Côtes de Clermont est maintenant un espace naturel protégé pour sa biodiversité.

Cette journée s’est déroulée en plusieurs temps :

  • En premier lieu, des activités ludiques ont été proposées aux résidents pour les sensibiliser sur l’importance de la protection de la biodiversité et notamment sur la symbiose de la faune et la flore. L’éducatrice à l’environnement du CEN a pour cela fait passer son message en faisant un parallèle entre l’écosystème nécessaire au bon développement du « Jardin des Clos », et celui qui existe dans un espace naturel plus vaste, tel que les Côtes de Clermont.
  • Ensuite, à notre arrivée sur la zone d’intervention, l’histoire de l’exploitation des Côtes de Clermont jusqu’à nos jours a été exposée aux résidents par des adhérents de l’association ASCOT. S’en est donc suivi des échanges concernant les différentes époques d’occupation du site et de son utilisation par l’homme, pour enfin devenir de nos jours un espace naturel protégé (vignes, vergers, culture, zone de pâturage).
  • Après cela, bien que les apports théoriques soient fort enrichissants et intéressants, il a fallu passer à la pratique. Les résidents et leurs accompagnatrices, équipés d’outils divers et d’un peu d’huile de coude ont :
  • Débarrasser / Nettoyer un muret en pierres sèches envahi par des arbustes et de la végétation.

et

  • Prélever des végétaux (petits arbres et arbustes). Une trentaine de plants environ.
  • Enfin, sur le chemin du retour le groupe s’est baladé sur des sentiers balisés, avant de d’arriver sur un site abritant les vestiges d’un temple gallo-romain découvert à la fin des années 50 par un professeur de dessin clermontois (Paul EYCHART)

Le temps frisquet et maussade tout au long de la journée n’a pas entaché la bonne humeur du groupe et son implication à la tâche. Les résidents étaient ravis de ce moment passé au grand air, qui a été pour eux, riche en échanges et en apprentissages. Ils ont été félicités par les agents du CEN et de l’ASCOT pour leur investissement et leur engagement. Des attestations de participation qu’ils pourront valoriser dans le cadre de leurs démarches d’insertion, leurs ont été remises.

Ce chantier CeCler « S’insérer par le bénévolat » est une autre action réussie.  Il démontre encore une fois, l’intérêt d’ouvrir sur le monde extérieur tout au long de notre accompagnement, les personnes que nous accueillons.


1 Comment

Cécilia

février 16, 2021at 2:34

” Riche en apprentissages et en connaissances ” : Les maitres-mots de cette journée pour nous êtres vivants parmi le vivant.

“La nature est si belle, elle nous le rend bien mais nous on ne lui rend rien. Si ce n’est que vivre aujourd’hui pour ce que l’on ne vivra plus demain.”
Les mille et une citations de DESCREA – Descrea

Laisser un commentaire